22
Oct

Vendredi 22 octobre, déjeuner-conférence, le climat aux échelles géologique et historique

Monsieur Alain PRÉAT , Professeur honoraire de géologie à l’ULB (Department of Earth Science and Environment) a traité du sujet :  ” Le climat aux échelles géologique et historique : quels enseignements pour aujourd’hui ? “.

Dans sa présentation – que vous pouvez télécharger ci-après – le Professeur Alain Préat nous rappelle d’abord que la climatologie est une science jeune. Elle fait appel à plusieurs disciplines différentes et est encore mal comprise aujourd’hui. Cela explique, dit-il, pourquoi les modèles prévisionnels utilisés par le GIEC sont incapables d’expliquer le climat passé de la Terre, que ce soit à l’échelle géologique ( millions d’années ) ou à l’échelle historique ( milliers d’années ).

Il justifie cela sur base des résultats de nombreuses études scientifiques, montrant par exemple que la Terre a connu autrefois des taux de CO2 atmosphérique 5 à 8 fois plus importants qu’aujourd’hui et des variations de température à la fois plus rapides et plus importantes que ce que nous connaissons actuellement : cela n’a nullement nuit au développement et à la diversité de la vie sur notre planète, bien au contraire ! Il se réfère aussi à des études qui montrent que les augmentations du CO2 atmosphérique ont toujours suivi – et non précédé – celles de la température.

Il en conclut qu’il n’y a pas lieu de paniquer, ni de mettre la charrue avant les bœufs en mettant en œuvre des ‘solutions’ coûteuses, qui pourraient très bien se révéler non seulement inutiles, mais même extrêmement néfastes au niveau du prix et de la garantie d’approvisionnement en énergie.

Voir la présentation (s’ouvre dans une nouvelle fenêtre)